Entre réalité et mythe, questionner l'identité celtique de la Bretagne

Un site et des ressources en lien avec l'exposition présentée au Musée de Bretagne
du 18 mars au 4 décembre 2022

En savoir plus sur l’exposition (horaires, tarifs)


Bretagne celtique : mythe ou réalité ?

Triskells, druides, forêts aux nombreuses légendes, musiques celtiques… dans la culture populaire, la Bretagne est aujourd’hui fréquemment associée, voire confondue, avec tout un imaginaire celtique, héritage diffus et toujours vivace.

Mais en réalité, quels liens la Bretagne a-t-elle avec les Celtes ? Pourquoi est-elle en France le territoire qui cristallise le plus cette influence ?

Lire la suite

La confrontation des connaissances scientifiques des périodes de l'âge du Fer et du haut Moyen-Âge à la longue élaboration d'un récit régional, permet de déconstruire les clichés, en cherchant avant tout à en comprendre les origines et les raisons. L’exposition souhaite interroger les décalages entre la réalité historique et des représentations communément admises mais aussi la construction d'une part de l’identité culturelle de la Bretagne.

Testez-vous : Quel est votre profil "celte" ?

En répondant à cette série de questions, vous découvrirez votre degré de celtitude.

Faire le test
Inscription du titre "Votre celtitude" Dessin d'un personnage portant un t-shirt orné d'un triskell.

Des origines du celtisme à nos jours

Plongez dans l’histoire de la Bretagne à travers le prisme du celtisme et partez à la découverte des origines du récit celte.

Du 5ème siècle avant J.-C. au 9ème siècle après J.-C.

Revenir aux sources

Les Celtes renvoient traditionnellement à une civilisation de l'âge du Fer, au 1er millénaire avant notre ère. Ils sont connus à la fois grâce aux sources écrites par des auteurs grecs et romains et grâce aux découvertes...

Statuette gauloise en pierre. Le personnage porte un collier (torque) au cou et tient un instrument de musique entre ses deux mains. Seul le haut du corps est sculpté ou conservé.

Du 9ème siècle à nos jours

La construction d’un récit

Du Moyen Âge au 20ème siècle, un récit particulier, fondé sur des faits en partie imaginaires, s'est construit autour de l'identité celte de la Bretagne. Loin de la réalité historique de la région aujourd'hui attestée...

Affiche illustrée en couleur pour la promotion des chemins de fer à destination de la Bretagne. L’illustration montre des femmes avec des coiffes en train de danser au milieu de menhirs et autour d’un feu, avec la mer en arrière-plan.

Celtique ? Regards de scientifiques

Que signifie le terme "celtique" dans leurs domaines ? Les membres du conseil scientifique nous répondent (archéologue, linguiste, historien et historienne...).

Durée : 4 min 05 (33 Mo)
Afficher la transcription

- La Bretagne est-elle celtique ? Nous avons interrogé 6 membres du conseil scientifique de l'exposition, 6 experts dans leur domaine.

- Euh...

- Bon. Posons la question différemment : que signifie le terme "celtique" dans votre domaine ?

Hélène Jagot, Historienne de l'art, directrice des Musées-Château de Tours :

- Le celtisme en histoire de l'art correspond à la représentation des Celtes, qui sont les habitants de la Bretagne de l'Antiquité, mais également à toutes les légendes et histoires de la Bretagne, depuis cette période jusqu'à aujourd'hui. Avec la légende arthurienne, les légendes autour de certaines villes fantastiques ou personnages fantastiques, que les artistes ont largement représentées au 19e siècle.

Erwan Chartier, Journaliste-chercheur en politologie, spécialiste de l'interceltisme :

- Le celtisme est un courant de pensée du 19e siècle romantique. Au 20e siècle, il a évolué vers l'inter-celtisme, les échanges entre Bretagne et autres pays celtes d'Europe. C'est une construction intellectuelle, basée sur un récit historique, mais qui, concrètement, a donné beaucoup d'échanges sur le plan culturel. En témoigne le festival de Lorient.

Charles Quimbert, Chanteur, ancien directeur de Dastum et de Bretagne Culture Diversité :

- Dans les années 1970, il y a eu un renouveau des musiques bretonnes, qu'on a appelées musiques celtiques, parce que les acteurs de cette musique ont emprunté aussi bien des airs que des instruments aux pays voisins. Et ce renouveau s'est habillé d'ornements celtiques : le triskell, les hermines, les entrelacs, qui ont été la parure de ce renouveau.

Gadea Cabanillas de la Torre, Archéologue, conservatrice à la DRAC Bretagne :

- Traditionnellement, on l'assimile à la culture matérielle de La Tène, qui se développe entre le 5e et le 1er siècle avant notre ère dans une vaste majorité de l'Europe. Mais ça correspond assez mal à ce que disent les textes anciens sur les peuples désignés comme celtes, et ça ne se superpose pas non plus aux zones où on parlait des langues celtiques. Le domaine scientifique a abandonné ce terme, qui est réservé à la diffusion auprès du grand public, qui sait de quoi on parle.

Myrzinn Boucher-Durand, Doctorante en études celtiques à l'université d'Harvard :

- Les archéologues, les ethnologues, les musiciens, n'attribuent pas à "celtique" la même chose que nous, les linguistes. Dans la linguistique, notamment historique, est "celte" une personne qui parle une langue celtique, de la famille celtique, comme le gallois, le breton, l'irlandais, etc. Cette personne, quel que soit son héritage culturel, est un Celte.

Nelly Blanchard, Professeure de langue et littérature bretonnes à l'Université Bretagne Occidentale

- À partir du 19e siècle, la littérature de langue bretonne a voulu se singulariser, se distinguer d'autres littératures, notamment française, en s'emparant de l'aspect celtique de la langue et de son fonds littéraire, pour se singulariser et s'autonomiser. C'est une phase d'esthétisation de cet aspect celtique, et de construction de récits, en partie fantasmés, idéalisés. C'est tout l'enjeu de l'exposition que d'expliquer comment cette image a été construite, par qui et pourquoi.

Entretiens avec Nelly Blanchard, Myrzinn Boucher-Durand, Gadea Cabanillas de la Torre, Erwan Chartier, Hélène Jagot, et Charles Quimbert.

Marie-Noëlle Faulon (interview), Arnaud Géré (interview et montage)
Musée de Bretagne, Rennes
2022

Breton, langue celtique ?

Découvrez les origines de la langue bretonne et ses liens avec l'affirmation d'une identité celtique en Bretagne.

Découvrir

Page intérieure du dictionnaire étymologique de la langue bretonne, manuscrit du 18e siècle.

Témoignages : qu'en disent-ils et elles ?

Quelle est la place du celtisme aujourd'hui ? Ils et elles témoignent.

Portrait de Per Vari Kerloc'h, grand druide de la Gorsedd de Bretagne

Per Vari Kerloc’h

Grand druide de la Gorsedd de Bretagne

« Le druidisme, il naît forcément dans la civilisation et dans la société celtique […] »

Portrait d'Hélène Bonniec, bénévole au Festival Interceltique de Lorient

Hélène Bonniec

Bénévole au Festival Interceltique de Lorient

« L'interceltisme c'est finalement le lien qui unit les pays dits celtiques […] »

Infos pratiques de l'exposition

Du 18 mars au 4 décembre 2022

Mardi au vendredi
Période scolaire : 12h à 19h
Petites vacances scolaires : 10h à 19h
Vacances d'été : 13h à 19h

Samedi et dimanche
14h à 19h
Visites commentées le samedi à 17h et le dimanche à 15h
Fermé les lundis et jours fériés

Billetterie

Billetterie des Champs Libres

Pour les détails des horaires, tarifs, conditions sanitaires et accès, rendez-vous sur Infos pratiques Les Champs Libres

Adresse

Musée de Bretagne
10 cours des Alliés
35000 Rennes

Accès métro ou bus
Ligne : A (métro), C1, C2, 11
Arrêt : Charles de Gaulle, Magenta ou Gare

Renseignements

02 23 40 66 00

Accessibilité au musée

Les aménagements d’accessibilité aux Champs Libres